Bio 

Pierre-Josquin Goisbault entretient un lien intime avec les cordes. Tout d'abord celles du violoncelle dans l'enfance. Puis de la guitare et de la voix qui prennent une place centrale dans son parcours.

 

Bercé au son de la chanson française, de la pop anglo-saxonne et surtout de la folk, Pierre-Josquin s'oriente jeune adulte, vers l'Irlande et sa musique traditionnelle.

Il développe un jeu d'accompagnement harmonique et rythmique, puis intègre le banjo, la mandoline ou le dulcimer. Basé dans la Drôme, Il joue alors dans le duo SteamBox aux côtés de Loïc Joucla (Uilleann Pipes, irish flûte) 

En parallèle, Il travaille le répertoire lyrique auprès de sa professeure Alice Didier. 

Arrivé en Bretagne en 2015, sur d'autres terres inspirantes, il continue à proposer un programme en direction des lieux intimistes, avec ses "folk songs" préférées, plongeant l'auditeur dans l’atmosphère des clubs new-yorkais des années 50/60's. A l'occasion de ce programme, il anime des ateliers de découverte instrumentale, mini-conférence sur la folk music, atelier chansons...

Rapidement connecté au réseau dynamique musical du Pays de Redon, Pierre-Josquin intègre l'école de musique traditionnelle du GCBPV, où il donne des cours de guitare et encadre l'atelier de musique irlandaise. 

Par le biais des rencontres, il rejoint le groupe finistérien KOTO emmené par Raphaël Gouvy, avec qui il vit une belle aventure folk/blues jusqu'en 2019 (nombreuses scènes de musique actuelles, EP au Novomax, soutien du Run Ar Puns...).

Avec Carol Maury, ils réunissent leurs influences respectives et communes, allant du blues au folk, et créent les Macadam Singers, dont le fil conducteur est une balade américaine en chansons de films. 

Pierre-Josquin remets un pied dans la musique à danser, bretonne, avec son collègue Stefan Ropars, avec qui il monte le duo diROG (Violon 5 cordes, guitare). Une belle histoire, pleine de joie et d'élan. En 2021, le duo se met en pause, suite à l'aventure canadienne que Stefan part vivre avec sa famille. Les deux comparses espèrent bien rejouer ensemble d'un côté ou de l'autre de l'Atlantique. 

La musique irlandaise est toujours bien présente, et à partir de 2017, Pierre-Josquin échange airs et chansons avec François Boudet (uilleann pipes, contrebasse) dans le duo IMRAMA. Ils sont parfois rejoints par Perrine Vincent au violon.  Ils explorent les vastes territoires folk et traditionnels, en laissant une place de cœur aux bourdons et aux ballades chaleureuses. Un répertoire qui se plaît dans les lieux de proximité (chapelles, chez l'habitant, théâtres...)

Avec le flûtiste Jérémie Mignotte, c'est une autre facette de la musique irlandaise qui est abordée : le duo Gentraige, invite aux airs joyeux et dansant, dans une formule sobre et efficace : Guitare dadgad / Flûte traversière.

Le duo se fait quatuor avec François et Anthony Debray (percussions, bodhràn). 

Fin 2020, Pierre-Josquin rejoint au Banjo Ténor l'équipe de l'HaPpY Noir, fanfare participative du pays de Redon, menée par Wenceslas Hervieux

En 2019 se crée également le Collectif d'artistes Arbracames, réunissant des esthétiques variées, dont l'un des points communs est la dimension intimiste et acoustique des propositions.

Le collectif devient acteur culturel sur le secteur en proposant des programmations culturelles, stages et autres spectacles. 

Autour de toutes ces formations, Pierre-Josquin a toujours composé, d'abord en anglais. Et depuis 2019, il commence un travail d'écriture de chansons, en français à présent, réunissant ses principales influences (folk, chanson, pop, traditionnels). Ce projet, menée sous le simple nom de "JOSQUIN" devient son projet de cœur qu'il développe en priorité en 2021/2022 (formations, résidences, EP, ...).

PJ Goisbault.jpg

crédit photo: Alain Epaillard